Atelier Bujo avec C comme Line au Salon ID Créatives


Immersion  dans le Bujo - bullet journal - avec Céline, mon illustratrice lyonnaise chouchoute de talent  ✨ 🎨



Bujo ? Ce terme dans mon titre vous aura peut-être interpelé. Il s'agit en fait de la contraction des mots Bullet Journal. Toujours pas ? Pensez à votre agenda qui aurait fusionné avec votre notebook ou journal intime. L'expression a proprement parlé a été déposée par l'américain Ryder Caroll, avec son système d'organisation précis et codifié. Un journal hybride qui sort des cases, qui épouse toutes les formes de votre imagination et créativité. Si certains respectent les règles d'organisation, en vrai on fait comme on veut, comme on l'entend dans notre tête, du moment que cela nous aide, nous. Accompagner ses rendez-vous chez le dentiste d'une jolie illustration qui dédramatise la chose. C'est ton anniversaire, alors remplis la page de couleurs, de confettis, d'un gâteau à l'aquarelle. Et si tu accompagnais les saisons d'un thème coloré en y annotant les choses que tu préfères. Cette semaine s'annonce chargée ? Alors dresse une liste parée de dessins qui te remontent le moral et fais-toi un plaisir de les cocher une fois les tâches accomplies. Tu peux te lancer un défi mensuel de livres à lire, de films à visionner. Il n'y a pas que les rendez-vous fastidieux qui ont droit à toute la place. Les moments de plaisir ça compte aussi ; surtout.

Voilà, c'est tout ça, un Bullet Journal.

Instinctivement c'est un exercice que j'ai toujours fait sans savoir que ça pouvait être un concept. Mes agendas ont depuis le collège toujours bénéficié de mes dessins, collages, idoles et mots des copains. En parallèle je trimballe à mes côtés ce que j'appelle le Cahier Magic. Doudou de papier, mon cerveau sur papier, mon exutoire. Carrément intime, il témoigne tout bonnement de mon existence avec précision depuis mes 16 ans. Photos personnelles, illustrations, récits et confidences. Places de cinéma, billets de concerts, tickets de train, souvenirs de voyages, sachets de thé, célébrités et citations inspirantes, coupures de presse, cartes de visite... L'étape ultime étant donc de fusionner ce Cahier Magic avec l'agenda customisé. Bam, le Bujo ! 



Alors quand Céline, illustratrice de C comme Line a proposé un atelier Bujo au Salon ID Créatives à Eurexpo, avec mes fidèles acolytes Bérangère et Adèle nous avons sauté de joie ! Car Céline, c'est ce genre de fille inspirée et inspirante, un véritable coup de cœur initié sur Insta. Une artiste qui s'est sérieusement déployée et trouvée en un style reconnaissable parmi mille. Souvent je me rêve en l'une de ses héroïnes à la chevelure immensément rose, parfois déesses, enchanteresses, sirènes, mais aussi girls-next-door et toujours Girl Power engagées pour l'Octobre Rose. Des représentations de femmes mutines, célestes, libérées, modernes, portant en elles ce quelque chose d'encore enfantin. Ultimes. Une artiste avec laquelle j'ai la chance d'échanger, d'avoir rencontré et partagé des moments inspirants.
Cet atelier en fait clairement partie. Et pas des moindres.

Nous avons parlé colorimétrie, thèmes, harmonie et typographies. Évoqué cette chère Dame Inspiration qui parfois nous joue des tours et qui pourtant fourmille autour de nous, à qui veut la voir et l'apprécier, la décoder et l'inviter. Céline nous a fait le cadeau de nous ouvrir les pages de son propre Bujo, autant vous dire que le moment était sacré, j'en étais même gênée, fébrile. Elle nous a également livré de précieuses clés et astuces en matière de dessin à glisser dans notre Bujo. Comment avec notre matériel usuel et "commun" apporter de la magie au sein de notre quotidien. Sortez vos marqueurs fluo préférés, vos Stabilos aux couleurs les plus vives, masking tapes, supports papier, eau et pinceaux, laissez votre intuition vous guider !

 
Extrait du Bujo de C comme Line

Extrait du Bujo de C comme Line

J'ai donc appris que l'on pouvait faire de l'aquarelle avec ces mêmes marqueurs et Stabilos que nous avons dans nos trousses ! Moi l'amoureuse des couleurs qui ai pourtant toujours eu un mal monstre à les introduire à mes dessins ; cela se terminant non pas bain de sang mais de couleurs criardes. Je n'avais alors plus qu'à dessiner et assoir mon style à la mine 2B, me déployant en nuances de gris. Et les couleurs, ramenées par biais de collages annexes. Mais j'ai toujours senti qu'il me manquait ce quelque chose. Mon expérience m'a appris que les toiles peintes aux couleurs "solides" et "fermées" n'étaient pas pour moi, ne collant pas avec mon univers et ma patte amoureuse détails et tons pastels et dilués.

L'aquarelle, mon graal.

J'ai pourtant une vie "entière" de dessin derrière moi, de part mon père de qui je tiens la photographie et l'illustration qui ont baigné mon enfance, dans son atelier aménagé au grenier où j'aimais me faufiler. Mon père qui m'avait offert des crayons de couleur à diluer avec un pinceau pour les aquareller, que vous pouvez retrouver à la genèse de ce blog. Et ce que je trouve fantastique, c'est que même à 30 ans j'en apprends encore. Je peux donc dire sans faute que cet atelier de génie mené par Céline a sonné en moi comme une libération, un accès à ma vérité. Je me suis nourri de ses conseils et astuces car ils répondaient en moi à un besoin fondamental à m'exprimer en couleurs. J'avais les outils, mais je ne savais pas encore comment m'en servir.

Un marqueur, une pointe d'eau.

De nature discrète, cela bouillonnait en moi ! J'ai osé me lancer, quelque peu effrayée de mal faire. Et la magie opéra, encouragée par mes amies, j'ai rempli ma page de couleurs sans rien saccager, à mes yeux fière du rendu. Une enfant que l'on initie. Pour l'aquarelle, il faut les bons outils, et cela passe aussi par le papier. Car l'eau, eh bien cela bave, plisse et transperce si le support est trop fin. Céline nous a fait travailler sur un échantillon du notebook Dots de Quo Vadis car il officie comme parfait Bullet Journal. Mais sachez que si vous préférez un tout autre cahier pour vous accompagner mais que ses pages ne supportent pas un afflux d'encre et d'eau, il existe cette ruse que d'aquareller ses doodles sur une page en papier Canson - 180 gr c'est impec. C'est la technique que j'ai adopté. J'ai dessiné mes petits sujets Harry Potter sur Canson, qu'ensuite je découperai et collerai dans mon Bujo. Cela apportera d'ailleurs différentes textures et reliefs à vos pages, un dynamisme supplémentaire. Qu'est-ce que je m'éclate avec mes Chocogrenouilles !! Franchement Céline, je ne sais pas comment te remercier !!! Je ne saurai regarder mes Stabilos du même œil désormais. On parlait du gris dans lequel j'étais renfermée. Céline m'a appris que dessiner ses esquisses à la mine rouge libérait et allégeait le trait. Elle a complétement raison. Autant vous dire que depuis son atelier j'ai couru chez Graphigro me munir d'un critérium rouge et de pinceaux à réservoir d'eau, et mes soirées d'Automne s'en voient transformées.




Me voici lancée et plus riche de techniques, à moi de jouer et persévérer, de briser plus encore ces limites à la création que seul mon esprit retenait. Cela vous intéressait de voir mes prochains doodles ? Cet article a pour visée de partager avec vous mon parcours et mon enthousiasme fraichement retrouvé. Partager de ce savoir qui m'a été transmis et qui j'espère éclairera également à vos chemins.

Transmettre, c'est ce lien essentiel et fondamental.

Un article souvenir pour mes copines Bérangère et Adèle avec lesquelles nous nous soutenons chaque jour dans la bienveillance et l'échange. Et par dessus tout, remercier Céline que j'ai pris plaisir à citer tout du long. Pour sa générosité, ses conseils, sa bienveillance, son talent. Le temps a filé bien trop vite en ta compagnie ! Elle gagne à être connue si ça n'est pas déjà le cas.  💘

Alors, tu te lances dans le Bujo pour 2019 ? Et si cet après-midi tu listais ce que tu préfères en Automne et que tu y ajoutais quelques illustrations colorées de ces choses adorées ? Une tasse de thé épicé bien chaude, un plaid à carreaux, de la végétation rose et orangée, ton fruit et légume de saison préféré, une Chocogrenouille qui passerait pas là ?!!







Commentaires

Enregistrer un commentaire